Actions en 2016

AIDE D'URGENCE

HAITI: Ouragan "Matthew"

Haiti L'ouragan de catégorie 4 "Matthew" a frappé plusieurs Pays des Caraïbes. La situation la plus critique est en Haïti ou de la nourriture et de l'eau potable sont nécessaires pour 350 000 personnes sans compter toute la population qui a été évacuée. A ce jour, Il est encore difficile d'estimer l'entièreté des dégâts à cause de la destruction des lignes de communication. Pour rappel, Haïti se remet encore du tremblement de terre de 2010 et plusieurs milliers de personnes vivaient encore dans des abris de fortune.

Le nombre total de personnes ayant besoin d'aide est évalué à 1 million.

En date du 10 octobre 2016, le nombre de morts sur l’île s’élevait à plus de 1000 et celui-ci risquait encore d’augmenter dans les jours à venir. Avec plus d’un million de personnes affectées par l’ouragan, la situation sur place est extrêmement critique avec des risques importants d’épidémies. 17 cas de choléra ont d’ailleurs déjà été signalés.

Loin de baisser les bras face à cette catastrophe humanitaire, l’équipe d’ADRA Haïti, soutenue par l’équipe d’urgence d’ADRA International, à déjà pu fournir de l’aide à 400 familles dans la région de « Petit-Goâve » en fournissant de l’eau, de la nourriture ainsi que des abris. Cependant l’approvisionnement en eau potable et en nourriture reste difficile pour une grande partie de la population suite à la destruction des récoltes et des infrastructures.

Davantage d'infos sur YouTube

Nous avons envoyé une première contribution de 5.000 euros pour les premiers secours et espérons envoyer beaucoup plus grâce à votre soutien !
Aidez-nous à agir pour Haïti par un don sur notre compte IBAN BE43 3101 0480 0001 au nom d'ADRA Belgium, avec la mention "Haiti 2016".

Merci pour eux !

Extrait de l’interview de Marie-Denise Dorvilier – Fond-des-Frères – Commune de Maniche – Haiti - Octobre 2016

Marie-Denise Dorvilier, une mère de 53 ans, se souvient du passage de l’ouragan Mattwew comme le pire cauchemar de sa vie…

Elle se souvient de l’horreur : « J’ai entendu le vent qui hurlait, je suis sortie de la maison avec toute ma famille et j’ai commencée à courir. Un fil de métal m’a touché à la gorge et je suis tombée. Malgré les morceaux de métal volant autour de moi, je me suis relevée et j’ai continuée à courir vers l’école toute proche. Quand j’ai atteint l’école, j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas. J’ai regardé autour de moi et j’ai immédiatement vu qu’un de mes enfants n’avait pas suivi. »

Son instinct maternel l’a poussée à faire demi-tour immédiatement au milieu de la tempête, évitant chaque objet que le vent de plus en plus fort projetait vers elle. « Le court trajet entre l’école et ma maison en plein milieu de l’ouragan a été l’une des épreuves les plus dures de toute ma vie, l’angoisse pour mon enfant était indescriptible…» Haiti

Marie-Denise et sa famille vivaient à Fond-des-Frères », un petit village perché au-dessus d’une montagne dans la commune de Maniche. Leur maison était construite en bois et en tôle de métal. Rien n’a résisté à la force de l’ouragan.

Depuis, ils dorment à l’intérieur de l’école avec 30 autres familles de leur village. « Nous essayons de reprendre une vie normale, mais ce n’est pas facile. D’ici quelques jours, nous ne pourrons plus rester dans l’école car les cours vont reprendre. Nous ne savons pas où aller, mais la priorité c’est la nourriture pour mes enfants, nous ne savons pas ou en trouver.» Avant l’ouragan, Marie-Denise et son mari cultivaient des légumes pour les vendre au marché du village. Malheureusement, les récoltes ont été complétement ravagée et le bétail tué.

Comme Marie-Denise, des milliers d’Haïtiens vivent dans des conditions extrêmement difficiles luttant chaque jour pour leur survie faute de nourriture et d’abris surs ou rester. ADRA continue de fournir une aide d’urgence aux villages les plus touchées dans le sud de l’île. Des milliers de colis de nourriture, de kits de purification d’eau et d’abris ont été distribués dès les premiers jours après l’ouragan et des projets de reconstruction vont bientôt voir le jour.

“Quand nous voyons les gens autour de nous s’entraider, cela me donne de l’espoir. Je n’ai plus rien, mais je suis infiniment reconnaissante de ce que ADRA Haïti à fait pour ma famille. » Marie-Denise a reçu un colis alimentaire dès les premiers jours après la catastrophe, à l’heure de l’interview elle allait également recevoir un abri d’urgence en kit pour elle et sa famille.

Marie-Denise et sa famille ont pu être aidés grâce à vos dons mais leur situation en Haïti reste fragile et la reconstruction prendra du temps. Si vous souhaitez poursuivre votre soutien à cette action rendez-vous sur faire un don