Actions en 2017

PROJETS DE DEVELOPPEMENT

Burundi (Buganda) – Amélioration des conditions de vie des étudiants

Logo Historique & contexte

L'école Delhove compte 399 étudiants dont 140 internes. La collaboration avec ADRA Belgium a débuté en 2014. A l'époque, les conditions d'hygiène étaient élémentaires. Les toilettes consistaient en un trou dans le sol, et les eaux usées s'écoulaient souvent à ciel ouvert. Ces eaux pénétraient dans le sol et souillaient les nappes phréatiques. De ce fait, les enfants étaient souvent malades et l’eau potable était une denrée rare au sein de l’école. De plus, les cuisines étaient quasi inexistantes et les étudiants dormaient souvent dans les salles de classe, faute d’espace suffisant.

Le lycée Delhove est une école exclusivement et spécifiquement dédiée à l’enseignement pédagogique et scientifique. La qualité de l’enseignement, le cadre naturel et l’esprit chrétien et fraternel qui y règne en font un pôle éducatif d’importance dans la région. L’engouement est tel que le lycée accueille même des étudiants du Rwanda voisin.

Au-delà de l’éducation, le lycée Delhove se veut également un lieu de réconciliation et d’union dans un pays trop souvent divisé.

Objectif 2017

Après la construction de sanitaires (2015) et, d’un réservoir d’eau pour assurer un approvisionnement régulier (2016), l’objectif de 2017 est de mettre en place une cuisine permettant de fournir une nourriture de qualité aux étudiants.

Justification de l’action

Les repas fournis à l’école sont souvent le seul que peuvent se permettre beaucoup d’étudiants. Dans un pays où le taux de malnutrition chronique est parmi les plus élevés au monde, fournir une nourriture de qualité dans des conditions d’hygiène décente est un impératif aussi bien pour la santé des étudiants que pour leur concentration dans l’apprentissage.

Impact attendu:

o Santé : baisse significative de la malnutrition, amélioration de l’hygiène, diminution des maladies ;
o Education : éducation à l’hygiène, amélioration du cadre de vie et des conditions d’apprentissage, amélioration de la concentration des élèves grâce à une nourriture de meilleure qualité ;
o Environnement : diminution de la consommation de bois au sein de la cuisine, usage rationnel de l’énergie par l’utilisation de gaz naturel (production via le système de biogaz).

Coût prévisionnel

10 422 € TTC

Suite du projet en 2018

En 2018, la construction d’un biogaz transformera la matière organique des toilettes en gaz qui alimentera ensuite la cuisine du Lycée.

Logo Logo